Chaire sur les Composites
à Haute Performance
Chaire de recherche du Canada - Niveau I

Développement d'un système d'injection avec les technologies à haute pression pour les résines époxy bicomposantes

Professeur : François Trochu
Coordonnateur du projet : Robin Dubé, étudiant(e) M.Sc.A.
Participants : Paul Trudeau, associé(e) de recherche
Mouhcine Rifay, associé(e) de recherche

Résumé

photo

Dans le cadre des travaux de recherche et de développement de la CCHP (Chaire sur les Composites Haute Performance) pour la production en série des composites, un nouveau projet sur les systèmes d’injection est à l’étude. Un des buts visés est de développer, optimiser et contrôler les procédés de mise en forme des composites. L’objectif ultime est de diminuer le temps de fabrication des pièces composites structurelles, et par le fait même, les coûts de production permettant ainsi une utilisation massive des matériaux composites dans les applications à haut volume de production.

Le système d’injection joue un rôle prédominant dans le moulage rapide des composites. Dans l’optique d’atteindre le temps de cycle le plus court et le plus fiable, il sera essentiel de minimiser les étapes de production non essentielles. La stratégie d’injection conjointe au système d’injection peut rapidement être à la source d’un bon procédé ou peut occasionner une perte de temps et d’argent. Dans les procédés traditionnels de mise en forme par transfert de résine (RTM) basse pression, des valves pneumatiques sont utilisées. Ces valves permettent aux industriels d’automatiser l’étape de l’injection et d’éliminer les tubes reliant normalement les ports d’entrée et d’évent du moule au système d’injection. Malencontreusement, ces outils typiquement pneumatiques sont fragiles et doivent être purgés avec un solvant, ce qui est laborieux avec une résine époxy.

Ce phénomène a bien été étudié et compris par l’industrie des polyuréthanes dans l’utilisation des outillages basse pression. Au court des années, les équipements des systèmes d’injection de cette industrie sont passés de la basse pression pneumatique à l’utilisation de la haute pression hydraulique. La fiabilité des équipements a beaucoup augmenté de même que la qualité du produit final.